C’est avec beaucoup de fierté et un profond sentiment de responsabilité envers le prolétariat canadien et le mouvement communiste international que nous annonçons le ralliement du Social Revolution Party (SRP) au Parti communiste révolutionnaire — Revolutionary Communist Party (Canada).

Le Social Revolution Party est un groupe communiste basé à Ottawa ayant été créé en 2009. Fondé deux ans plus tôt, le Parti communiste révolutionnaire est un parti marxiste-léniniste-maoïste qui lutte pour un changement révolutionnaire au Canada, pour le pouvoir ouvrier et le socialisme, en lien avec la révolution mondiale.

À la suite de l’historique mobilisation anticapitaliste contre le sommet du G20 qui a eu lieu à Toronto en juin 2010, le Social Revolution Party est entré en contact avec le PCR. Au cours de l’automne, les membres du SRP ont eu l’occasion d’étudier et de débattre du programme du PCR. Les camarades du SRP ont également participé au Deuxième Congrès révolutionnaire canadien organisé par le PCR, qui a eu lieu le 11 décembre 2010 à Toronto. Le PCR a alors pu apprécier la qualité de l’engagement révolutionnaire du SRP et de ses militantes et militants et leur volonté d’aller de l’avant sur la voie du communisme et de la révolution. Malgré la jeunesse de leur organisation, les membres du SRP ont déjà une riche expérience d’organisation, en particulier au sein de la classe ouvrière.

Le SRP a notamment publié une critique convaincante et aiguisée du parlementarisme bourgeois, cohérente avec la critique marxiste de l’État et de la démocratie bourgeoise. À travers le concept du «mouvement d’action populaire» qu’il a popularisé, il a également apporté une contribution positive au débat sur la nécessité de lutter dès maintenant pour créer l’ossature d’un nouveau pouvoir populaire, destiné à remplacer la vieille structure de pouvoir actuellement en place après la destruction de l’État bourgeois. Ce concept prend tout son sens à travers la stratégie de la guerre populaire prolongée, qui vise précisément à mobiliser les masses dans la lutte pour la conquête du pouvoir.

Au terme de cette période d’échanges et de discussions, le Social Revolution Party a unanimement décidé de se constituer comme cellule du PCR. Les forces révolutionnaires du Canada – les plus anciennes comme les plus jeunes – sont entrées dans une période de renouveau, de regroupement et de reconstitution. La lutte et l’unité de principe basées sur le marxisme-léninisme-maoïsme, le fait de briser avec la légalité et l’État bourgeois, de s’allier aux peuples autochtones et de mener la guerre populaire constituent autant d’éléments qui permettront de construire le mouvement révolutionnaire d’un océan à l’autre.

Le Social Revolution Party, qui a toujours porté une attention particulière à faire valoir la nécessité d’une véritable révolution sociale pour abolir l’exploitation des masses travailleuses et populaires, voit avec enthousiasme la progression des forces révolutionnaires et des mouvements de masse dans l’est du Canada et souhaite que l’année 2011, qui est aussi l’année d’une autre élection bidon, annoncera des résultats encore plus grands pour le mouvement communiste.

L’adhésion au marxisme-léninisme-maoïsme et surtout, son application aux conditions concrètes du Canada; le renforcement d’un centre dirigeant apte à regrouper l’ensemble des forces qui veulent lutter pour le communisme et la révolution; le déploiement d’une agitation et d’une propagande communiste unifiées à l’échelle pancanadienne : ce sont là autant d’éléments qui augurent d’importantes victoires pour le prolétariat et les masses populaires de tout le pays.

Vive l’unité des révolutionnaires communistes!

En avant sur la voie de la révolution!

Partout au Canada, construisons le PCR!

Parti communiste révolutionnaire –
Revolutionary Communist Party (Canada)
Social Revolution Party
Le 9 avril 2011
e p D T F s