Depuis maintenant un an, le journal Partisan défend les intérêts des travailleurs et des travailleuses. Sur quelque question que ce soit, qu’il s’agisse de l’actualité nationale ou internationale, Partisan dénonce le discours capitaliste dominant et prend résolument position en faveur du socialisme et de la révolution. Il soutient les gestes de résistance du prolétariat et des peuples opprimés et popularise les actions révolutionnaires qui s’attaquent au cœur même du système d’exploitation.

Les Journées du Partisan visent donc à souligner le premier anniversaire de ce journal bilingue, publié à chaque deux semaines par le Bureau d’information politique (BIP) du Parti communiste révolutionnaire et diffusé gratuitement, tant au Québec qu’au Canada anglais. Au cours des mois et des années à venir, l’équipe du journal Partisan veut élargir et multiplier le nombre de correspondants, supporters, rédactrices, rédacteurs, contributeurs et contributrices du journal, afin d’en faire un journal véritablement pancanadien. De juin à septembre, le BIP lance une vaste campagne de financement pour permettre d’élargir la distribution et d’augmenter le tirage. Les Journées du Partisan vont lancer officiellement cette campagne à laquelle tous les militantes et militants qui veulent lutter pour changer la société et contre le capitalisme, sont invitéEs à se joindre. On y discutera des grands enjeux actuels, non pas à la manière des médias bourgeois, mais en favorisant la discussion, le débat, l’échange d’expérience et l’esprit de lutte. Bienvenue à tous et toutes!

(Horaire mis à jour le 17 juin 2012)

VENDREDI 22 JUIN, 19h00 à 21h30 – PANEL ET SOIRÉE PUBLIQUE

Défendre le droit de se révolter: défendre le droit à la révolution!

Ce printemps, la lutte étudiante et l’ampleur sans précédent qu’elle a connue, ont permis de remettre à l’avant-scène comme jamais au cours des dernières années – et rarement en fait, depuis les années 1970 ! – les luttes sociales, la résistance collective, le droit à la révolte, le pouvoir de la rue, mais aussi, celui de la répression par les forces gouvernementales. Violence réactionnaire d’un côté (police, injonction, loi spéciale) et de l’autre, violence populaire visant à se défendre et à refuser les diktats de la bourgeoisie au pouvoir. Aujourd’hui, plus que jamais, il faut apprendre à organiser la résistance, non seulement face à la répression (policière ou politique), mais aussi, à organiser la lutte à plus long terme pour transformer réellement le système actuel.

SAMEDI 23 JUIN

9h30 à 11h00: ATELIERS

Atelier 1: La propagande communiste en 2012

À l’heure des médias sociaux et de la «démocratisation» de l’information, qu’en est-il de la propagande communiste traditionnelle? Qu’est-ce qui la différencie nécessairement de la propagande bourgeoise ou de la révélation des faits?

Atelier 2: Alain Badiou, ou comment être maoïste sans faire la révolution

Le philosophe Alain Badiou séduit bien des progressistes et révolutionnaires par son discours «maoïsant» et sa critique acérée de la société dans laquelle nous vivons. Mais à quoi mène exactement sa pensée dans un contexte de lutte à construire?

11h15 à 12h30: ATELIER

Atelier 3: Démocratie bourgeoise et élections: le grand piège

Alors que les chiens de garde de la bourgeoisie implorent les contestataires au respect des lois et de la démocratie, tant la gauche que la droite officielle cherchent à nous convaincre que la solution se trouvent dans les élections… Vraiment?

13h30 à 15h00: ATELIER

Atelier 4: Crise étudiante, crise sociale: ce que la lutte nous apprend

Des militantEs étudiantEs d’hier et d’aujourd’hui partagent et comparent les acquis et leçons des luttes étudiantes… d’hier et d’aujourd’hui.

15h30: EXPÉRIENCES DE L’ACTION RÉVOLUTIONNAIRE (I)

Intervenants:
–> Bertrand Sassoye, ex-militant des Cellules communistes combattantes (Belgique)
–> Porte-parole du Parti communiste maoïste de France (PCmF) (à confirmer)

19h00: POT DE SOLIDARITÉ

Un moment d’échange et de fraternisation autour d’une bière (l’endroit vous sera communiqué durant la journée).

e p D T F s