Bienvenue à cette nouvelle édition du Drapeau rouge, un magazine trimestriel consacré à la promotion des points de vue du Parti communiste révolutionnaire [PCR] et des militants, militantes, sympathisantes et sympathisants du parti et du mouvement révolutionnaire. Ce numéro a pour thème la prochaine élection fédérale et la campagne de boycott initiée par le PCR.

On a beaucoup entendu parler ces derniers temps de l’importance toute particulière que revêtirait cette élection ; on nous dit que ce pourrait être l’occasion de renverser les conservateurs et de voir le NPD supplanter les libéraux et former pour la première fois un gouvernement néo-démocrate. En vérité, à chaque nouvelle élection, les commentateurs bourgeois ne cessent de répéter la même chose – et ce depuis au moins aussi longtemps que le PCR appelle au boycott – à savoir que l’élection en cours est la plus importante qui soit. Et tout comme ils avaient tort la dernière fois, ils ont tort encore cette fois-ci ! Tout comme ceux qui appelaient à voter libéral en 2011 pour se débarrasser à tout prix de Harper, avant que le NPD du défunt Jack Layton finisse par dépasser les libéraux.

Selon nous, la campagne en cours confirme ce que nous avons déjà affirmé à plusieurs reprises, savoir que tous les partis sont engagés dans une dérive droitière ; et le NPD, loin d’y échapper ou même de représenter ne serait-ce qu’une fraction des intérêts de la classe ouvrière, apparaît même à bien des égards à la droite des libéraux.

Alors que les campagnes de boycott initiées par le PCR aux élections fédérales précédentes se limitaient principalement au Québec et à quelques partisans à Ottawa et Toronto, elle a maintenant pris de l’ampleur, bien qu’encore modeste, rejoignant de nombreuses villes canadiennes, de la côte atlantique au Pacifique. Pendant que le NPD recrute de nouveaux appuis parmi l’électorat libéral, la campagne de boycott, elle, rassemble de plus en plus de militantes et militants prêts à affronter directement l’État et à démontrer par une pratique conséquente et assumée leur engagement vis-à-vis d’une politique révolutionnaire. Comme nous l’avons dit maintes fois, les masses rejettent depuis déjà un bon moment le cirque électoral bourgeois ; il s’agit d’une sorte de « boycott passif » qu’il nous revient de rendre actif et explicite.

Ceux et celles qui ne seraient pas totalement convaincues par notre appel au boycott trouveront néanmoins dans ce numéro des arguments qui pourront leur être utiles, que ce soit à propos des magouilles de la classe dominante, de l’impérialisme « made in Canada » ou du cul-de-sac représenté par le modèle du parti Syriza en Grèce.

Enfin, notez que notre prochain numéro sera consacré à la culture révolutionnaire (au sens large). Nous vous invitons à nous soumettre vos contributions (fiction, poésie, illustrations…) le plus rapidement possible. Éventuellement, nous souhaitons réserver un espace à ce type de contribution dans chacune de nos parutions. Et comme toujours, nous vous encourageons à nous soumettre vos textes d’analyse sur les thèmes proposés ou d’autres sujets d’actualité.

La rédaction

Envoyez vos contributions à : redaction@ledrapeaurouge.ca

e p D T F s