À tous ceux et à toutes celles qui combattent pour le communisme…

La parution du numéro 10 de l’Arsenal est un grand pas en avant pour l’affermissement du camp révolutionnaire au Canada. Avec la sortie de ce numéro, le Parti communiste révolutionnaire entre dans une nouvelle phase de sa lutte politique pour reconstruire le camp de la révolution. C’est plus uniEs que jamais et arméEs d’un enthousiasme à toute épreuve que ses militantEs se prêtent à la tâche.

Le numéro 10 de l’Arsenal se concentre sur les formes objectives d’action révolutionnaire, sur la notion de parti communiste complet et sur la continuation de l’expérience historique du mouvement révolutionnaire canadien et international. Il traite de questions pratiques qui obligent tout groupe luttant pour le communisme à choisir entre l’initiative et la paralysie, l’audace et la lâcheté, la révolution et le révisionnisme. Nous allons clarifier la notion de science de la révolution et aborder de manière maoïste les enjeux politiques, stratégiques et tactiques relatifs au répertoire d’actions qu’un parti communiste doit aujourd’hui opérationnaliser.

Comment un petit groupe de révolutionnaires peut-il parvenir à mobiliser la colère des masses dans une guerre populaire contre la bourgeoisie? Quelles actions ce groupe doit-il assumer à une époque où le maillon le plus fragile de la chaîne reliant les révolutionnaires à la masse du prolétariat est le parti? Quelle est la différence entre simplement reconnaître une chose (la nécessité d’un affrontement soutenu avec la bourgeoisie jusqu’à son anéantissement) et la mettre en pratique dès aujourd’hui? Pour solutionner dans la pratique ces problèmes, pour relever les grands défis stratégiques de la révolution, il est nécessaire de s’approprier l’expérience historique du prolétariat. Totaliser les formes objectives d’action révolutionnaire et parvenir à construire un parti communiste complet, voilà la tâche que le mouvement révolutionnaire doit accomplir dans les prochaines années pour aboutir à une véritable tentative de montée vers le pouvoir. À une époque où la bourgeoisie est plus outillée que jamais pour lutter contre le prolétariat, le refus de formes d’action et le confinement dans un seul champ d’activité ne peuvent que condamner à la défaite le camp de la révolution. Au contraire, c’est tout le spectre de la pratique révolutionnaire qu’il faut assumer.

Ce nouveau numéro nous permet aussi de régler nos comptes avec l’Arsenal #9 paru à l’époque où le Parti était encore parasité par les opportunistes. Ce numéro doit désormais être considéré comme un document étranger au Parti communiste révolutionnaire et doit être critiqué. Les articles écrits par les opportunistes reprennent les pires erreurs du passé et les rhabillent avec un langage à la mode. Entre autres, l’article intitulé «L’approche communiste du travail de masse» avance une conception révisionniste de la ligne de masse réduisant le travail du parti dans les masses à des luttes réformistes alors qu’il doit plutôt viser à établir, avec le prolétariat, une liaison configurée de telle sorte qu’il soit éventuellement possible de lancer la lutte armée.

La raison d’être d’une revue politique comme l’Arsenal est de contribuer à l’unification des forces subjectives de la révolution au Canada. Le présent numéro doit permettre d’alimenter la polémique au sein du mouvement maoïste et d’outiller tous ceux et toutes celles qui veulent se mettre sous la direction des continuateurEs de l’expérience révolutionnaire au Canada. Nous pensons que les idées et les perspectives défendues ici aideront à former idéologiquement et politiquement la prochaine génération de communistes. En définitive, ce numéro doit permettre de renforcer la préparation politique de la guerre populaire au pays.

La reconstruction de notre parti et l’épuration du mouvement maoïste canadien de sa frange révisionniste se solutionneront grâce à l’action révolutionnaire que nous déploierons dans les prochains mois. Nous appelons touTEs les militantEs, les révolutionnaires, les partisanEs, les communistes et les progressistes à prendre connaissance de ce nouveau numéro de l’Arsenal, à débattre de son contenu et à l’assimiler. Les partisanEs du MLM, partout dans le monde, doivent se resserrer autour d’un maoïsme prolétarien et révolutionnaire. Pour relancer le processus d’unification internationale des maoïstes partisanEs de la guerre populaire prolongée, il faut d’abord développer une compréhension commune de l’infiltration grandissante des perspectives bourgeoises dans les organisations communistes des pays impérialistes. La présente revue est notre humble contribution aux débats brûlants de notre époque historique.

Nous sommes les continuateurEs!
Reconstruisons le Parti communiste révolutionnaire!
Développons le parti communiste complet!
Préparons la prochaine vague de révolutions et de guerres populaires pour mettre fin à ce monde injuste!
Ce siècle en sera un de combats et de victoires!


Nous rendons public le contenu intégral de l’Arsenal #10 pour le bénéfice des militantes, militants et organisations intéressées aux questions de la révolution et aux enjeux stratégiques, politiques et idéologiques auxquels nous sommes plus spécifiquement confrontés dans les pays impérialistes. Nous invitons néanmoins tout le monde à se procurer un exemplaire papier et à diffuser la revue autour d’elles et d’eux. Pour obtenir des exemplaires, visitez ou contactez la Maison Norman Bethune au 303-9697, boul Saint-Laurent, Montréal (Québec), H3L 2N1, Canada (info@maisonnormanbethune.ca).

e p D T F s