Un fort contingent de partisanes et partisans de la cause du prolétariat a marché dans les rues du centre-ville de Montréal le mardi 7 novembre, à l’occasion du 100e anniversaire de la révolution d’Octobre. La manifestation clôturait ce qu’on a appelé «le mois du socialisme» – un effort sans précédent de mobilisation et d’éducation politiques où la nécessité du socialisme et de la révolution a été remise au premier plan. Nous reproduisons ici l’intervention faite par un camarade à la fin de la manifestation. Un immense salut rouge à toutes celles et à tous ceux qui ont répondu à l’appel

Autres documents
UN DEUXIÈME TEXTE DU MOUVEMENT ÉTUDIANT RÉVOLUTIONNAIRE (MER-PCR):

Rejetons nos illusions et préparons-nous à la lutte

Ce texte est le 2e d’une série de trois, publiée par les militant.es du Mouvement Étudiant Révolutionnaire (MER-PCR) tout au long de l’automne 2017. Il fait suite à un premier texte intitulé «Feu sur l’école bourgeoise! Matériaux pour une critique de l’école», publié il y a quelques semaines; il en est sa conclusion pratique.

Le troisième texte, à paraître bientôt, poursuivra la portée pratique du présent texte en annonçant la campagne politique étudiante du MER-PCR pour l’été 2018.

* * *

«Celui qui se range en paroles seulement du côté du peuple révolutionnaire, mais agit tout autrement, est un révolutionnaire

Le 21 mars dernier, la clique opportuniste – siégeant sur le comité central d’une organisation qui se réclame à tort du Parti communiste révolutionnaire (PCR-RCP) – publiait, sur son site web (pcrrcp.wordpress.com), le texte «Sur le FFPR et l’oppression des femmes» (dans sa version anglaise seulement), texte rédigé par les militantes du Front féministe prolétarien révolutionnaire (FFPR) et par des femmes membres du PCR dans le District du Québec. La même journée, la clique opportuniste publiait également le texte «Break With Old Ideas» de même qu’une «Déclaration de support au Comité central» actuel.

Pour en revenir à la publication du

Autres documents
UN TEXTE DU MOUVEMENT ÉTUDIANT RÉVOLUTIONNAIRE

FEU SUR L’ÉCOLE BOURGEOISE!
Matériaux pour une critique de l’École

Issu d’une réflexion globale sur l’action révolutionnaire des étudiant.es, ce texte est le premier d’une série de trois; il s’agit d’une réflexion critique qui pose le problème de la place structurelle des étudiant.es dans la société et tente de répondre à la question: quel rôle pour les étudiants dans la révolution socialiste?

Nous sommes des communistes, des révolutionnaires. C’est d’ici que nous partons. Mais nous sommes aussi des étudiant.es. Élaborer une critique honnête et faire l’évaluation de notre place, notre rôle dans la société capitaliste est la première étape; elle détermine des choix politiques, et des stratégies pour l’avenir. Comme

Nous publions ici (voir les annexes à la suite de cette introduction) trois textes qui ont circulé dans les rangs du PCR dans la dernière année et qui ont servi à alimenter une campagne visant à ternir la réputation de la section montréalaise – centre historique du parti et section la plus nombreuse et la plus active au Canada –, campagne montée par la clique d’opportunistes de droite qui contrôlait le Comité central avant la récente scission et qui est aujourd’hui derrière le site web pcrrcp.wordpress.com.

Ces textes proviennent des trois protagonistes qui avaient été expulsés avec fermeté de

Autres documents
LE RAPPORT POLITIQUE DU PLUS RÉCENT CONGRÈS DU PCR:

Pour dissiper le brouillard entretenu par les opportunistes

Afin de permettre aux militantes, militants et organisations intéressées de mieux saisir la nature des divergences qui se sont traduites au cours des derniers mois par une rupture au sein du PCR, le Bureau d’information politique a décidé de rendre public le rapport politique ayant été présenté l’automne dernier au plus récent congrès du parti. La publication de ce rapport suit la publication d’un document du District du Québec du PCR (disponible ici), qui offre une présentation plus globale de cette lutte de lignes, qui n’a pas manqué d’attirer l’attention des ennemis de la révolution et de susciter l’inquiétude parmi

Ce texte a initialement été publié dans le journal Coup d’éclat de la Convergence des luttes anticapitalistes. Nous le reproduisons dans le cadre des préparatifs en vue de la manifestation du 1er Mai à Montréal, dont le rassemblement est prévu à 18h00 au Square Phillips.

* * *

Plusieurs militantEs anticapitalistes et révolutionnaires déplorent le manque de combativité dans les manifestations organisées par l’extrême gauche à Montréal. Il est vrai que les manifestations qui devraient idéalement générer un certain désordre finissent trop souvent par ressembler aux parades décriées des organisations réformistes, l’attirail cosmétique et le caractère festif de ces dernières

Partagez et diffusez cette vidéo réalisée par des camarades du PCR comme outil de mobilisation en vue de la manifestation du 1er Mai organisée par la Convergence des luttes anticapitalistes:

Joignez le contingent rouge! Rassemblement à 18h au Square Phillips, départ à 18h30.

Le texte qui suit a été initialement publié le 2 novembre par les camarades du Mouvement étudiant révolutionnaire – MER Montréal, à l’occasion de la journée de mobilisation étudiante tenue un peu partout au Canada en faveur de l’accessibilité à l’éducation et contre les frais de scolarité. Il se veut une contribution critique au débat lancé par le Comité unitaire sur le travail étudiant, qui suggère la reconnaissance des études «comme un travail intellectuel méritant un salaire et des conditions convenables». Les camarades proposent plutôt de lutter contre l’école bourgeoise et pour faire tomber les barrières de la division sociale