Arsenal №4
BREF RETOUR SUR LES DERNIÈRES ÉLECTIONS FÉDÉRALES

L’abstentionnisme, une cinglante défaite pour le régime bourgeois

Pendant cinq longues semaines, on nous a répété à la journée longue qu’on vivait un moment historique; que nous étions enfin confrontés à un «vrai choix»; qu’il fallait saisir l’occasion de nous «exprimer» et de décider dans quel type de société on veut vivre; que la lutte était chaude et qu’en conséquence, notre vote allait certainement compter. Mais malgré toutes les incantations des propagandistes du parlementarisme et de la démocratie bourgeoise, et même les tournées de bars effectuées par les candidates et candidats du Bloc au Québec pour «inciter les jeunes à aller voter» (!), le taux de participation

Lors des dernières élections fédérales, le Parti vert du Canada a remporté un certain succès en obtenant plus de 580 737 votes, ce qui correspond à 4,3% des suffrages exprimés. Malgré l’absence de son leader du débat des chefs (dont il a été écarté), et en dépit du fait que la majorité de ses candidates et candidats ne se présentaient que pour la forme, cette formation a réussi à se démarquer des autres tiers partis («communistes», adeptes de la marijuana et autres «marxistes-léninistes»), qui se présentent dans l’espoir de profiter de leurs deux minutes de gloire (le

Arsenal-EXPRESS (AE) est un bulletin électronique publié hebdomadairement par le PCR(co), dans lequel on retrouve des nouvelles du mouvement révolutionnaire, ainsi que les prises de position du PCR(co). En voici quelques extraits. (Il suffit de nous écrire pour s’abonner gratuitement à AE.)

65e anniversaire du martyre du camarade Bethune

Le 12 novembre 1939, il y a aujourd’hui 65 ans, le camarade Norman Bethune, médecin communiste né à Gravenhurst, en Ontario, mourait sur le champ de bataille en Chine, où il était allé aider le peuple chinois dans la Guerre de résistance contre le Japon.

Le «médecin du peuple»,

Arsenal №4
LA VÉRITABLE HISTOIRE DU TIBET

La face cachée du dalaï-lama

Régulièrement, les médias bourgeois se penchent sur le cas du Tibet, afin de bien nous «informer» du génocide qui y aurait été commis par les communistes chinoisES et le «très sanguinaire Mao». Il semble y avoir unanimité derrière les propos du dalaï-lama et de ses porte-parole. Tout le monde souhaite le retrait des troupes chinoises et le retour du dalaï-lama à la tête de ce pays de paix et de prières. Pourtant, une telle unanimité devrait nous laisser perplexes, au moment même où les luttes initiées par des forces maoïstes s’intensifient sur la planète et que de plus en

Au moment où a eu lieu le premier congrès du PCR(co) qui a adopté le Programme de notre organisation à l’été 2003, les participantes et participants avaient convenu de publier le chapitre sur la question des femmes tel qu’il avait été proposé, tout en prolongeant la période de discussion à l’interne avant qu’une version définitive ne soit adoptée. Les militantes et militants souhaitaient ainsi approfondir leur compréhension de la notion du patriarcat comme rapport social et du rôle qu’il joue dans la société capitaliste actuelle, et préciser sur cette base la place centrale qu’occupe le mouvement de lutte des femmes

Arsenal №4
UN NOUVEAU TEXTE DE LA CAMARADE PARVATI

La participation des femmes dans l’armée populaire

L’article que nous présentons dans les pages qui suivent a été écrit par une membre du Comité central du Parti communiste du Népal (maoïste), la camarade Parvati. Il est paru en février dernier dans le magazine The Worker, publié en anglais au Népal par le Département international du PCN (maoïste). Cet article traite à la fois d’un point de vue théorique et pratique, de l’expérience acquise par les camarades népalaises et népalais suite à l’implication massive des femmes au sein de l’Armée populaire de libération (APL), mise sur pied et dirigée par le Parti. Il fait suite à

Arsenal №4
UN DÉBAT SUR L'ART ET LA RÉVOLUTION

La mort aux lèvres II

Le texte suivant (intitulé La mort aux lèvres II) nous a été soumis par un camarade du Collectif d’agitation culturelle et politique (CACP). Il a été écrit dans le cadre d’un débat qui a eu lieu dans les pages de la revue Chimère, publiée au Cégep de Sherbrooke.

L’auteur y défend ce qu’il appelle la nécessité révolutionnaire dans l’art. Il y fait un plaidoyer contre le conservatisme dans l’art (et le réformisme qui le produit) et en faveur de la nouveauté, dans le cadre d’une révolution sociale et culturelle.

Selon lui, l’art révolutionnaire doit être envisagé à

Arsenal №4
UNE MISE AU POINT S'IMPOSE

« Nous nous rallions au programme du PCR(co) »

Voici le texte de l’autocritique adoptée par les camarades du comité d’organisation de Québec du PCR(co) et qui a été présentée lors d’une assemblée publique ayant eu lieu le 5 décembre 2003.

Camarades, le combat progresse! De grandes luttes se préparent. La bourgeoisie va être surprise par la vigueur et la ténacité de nos assauts! Nous voulons plus que toute autre chose participer à ces luttes avec dévouement, combativité et enthousiasme.

1. En tant que communistes et maoïstes actifs à Québec, nous nous réjouissons des progrès marqués par le PCR(co) à l’occasion de son premier congrès qui s’est tenu l’été

«Tout homme doit mourir un jour, mais toutes les morts n’ont pas la même signification. Un écrivain de la Chine antique, Sema Tsien, disait : “Certes, les hommes sont mortels; mais certaines morts ont plus de poids que le mont Taichan, d’autres en ont moins qu’une plume.” Mourir pour les intérêts du peuple a plus de poids que le mont Taichan, mais se dépenser au service des fascistes et mourir pour les exploiteurs et les oppresseurs a moins de poids qu’une plume.»

Mao Zedong
Servir le peuple, 1944

Deux camarades sont décédés à la fin du printemps dernier dans