Arsenal №2
un texte du Parti communiste des Philippines

Sur la crise du système capitaliste mondial,

Le texte qui suit est extrait du message publié le 26 décembre dernier par Armando Liwanag à l’occasion du 35e anniversaire du Parti communiste des Philippines. L’auteur, présenté comme étant le président du Comité central de ce parti, y brosse à grands traits le portrait de la situation internationale actuelle et souligne les possibilités de développer plus largement le mouvement anti-impérialiste, en lien avec la perspective de la révolution prolétarienne. Le texte complet du message (disponible sur le site Web officiel consacré à la révolution philippine – prwc.netfirms.com) fait également le point sur la situation intérieure des Philippines et sur

Le 13 février 2004
Au Comité central du Parti communiste du Népal (maoïste)

Chers camarades,

Nous vous adressons nos chaleureuses salutations à l’occasion du 8e anniversaire du déclenchement de la guerre populaire.

Partis de presque rien, mais armés de ce qui est le plus important – un Parti, une ligne idéologique et une ligne politique correctes, ainsi qu’un lien profond et soutenu avec les larges masses populaires – les combattantes et combattants de ce qui allait devenir la puissante et glorieuse Armée populaire de libération ont entrepris avec beaucoup de courage un combat long et ardu qui représente aujourd’hui un

Arsenal №2
La lutte contre le gouvernement Charest :

Grève générale et résistance populaire

À peine quelques mois après les élections, le gouvernement libéral dirigé par Jean Charest au Québec aura donc épuisé le (faible) capital de sympathie dont il pouvait se réclamer à son arrivée au pouvoir.

Les Libéraux, faut-il le rappeler, ont profité du ressentiment populaire – par ailleurs hautement justifié – à l’endroit du Parti québécois pour se hisser aux commandes. Le cheval péquiste était on ne peut plus usé par deux mandats consécutifs faits de politiques anti-populaires, et même par quelques épisodes de franche corruption, qu’une certaine presse complice a préféré faire oublier mais qui avaient peu à envier, sur

Arsenal №2
L'autre histoire de l'indépendance, de Pierre Dubuc :

Le directeur de L’aut’journal se dévoile

En novembre dernier paraissait aux Éditions Trois-Pistoles un livre intitulé L’autre histoire de l’indépendance. Bien que n’ayant eu que fort peu d’impact à ce jour, ce bouquin s’inscrit dans la foulée d’une campagne qui vise à réhabiliter le nationalisme étroit et à discréditer le mouvement marxiste-léniniste des années 70 qui l’a combattu avec succès, et dont le documentaire Il était une fois… le Québec rouge – un navet anti-communiste largement décrié, y compris par ceux et celles qui lui ont prêté leur concours – a constitué le coup d’envoi. Dans un cas comme dans l’autre, leurs auteurs souhaitent ouvertement ramener

Arsenal №1
PREMIER CONGRÈS DU PCR(co) (Été 2003)

Construire le parti, battre les idées bourgeoises, préparer la révolution !

«Révolution, la seule solution !» C’est derrière ce cri de ralliement et au son de l’hymne révolutionnaire L’Internationale que s’est conclu le premier congrès du Parti communiste révolutionnaire (comités d’organisation), dont la première session s’est tenue à Montréal cet été en présence de camarades, membres, sympathisantEs et amiEs. Bien plus qu’un souhait, cet appel à la révolution est devenu lors du congrès un objectif précis, un mot d’ordre unifié, un plan d’action concret. Avec l’adoption du premier programme du PCR(co) et d’un plan d’implantation détaillé et enthousiasmant, les militants et militantes se sont résolument engagés envers le développement du parti

Arsenal №1
PREMIER CONGRÈS DU PCR(co) (Été 2003)

Résolution sur le mouvement communiste international

1. Dès les tout débuts du mouvement communiste, Marx et Engels ont clairement montré que le développement du capitalisme amenait la bourgeoisie à «envahir le globe entier». Avec l’apparition de l’impérialisme et l’expansion effective de la domination du capitalisme sur tous les coins de la planète, l’avenir de quelque mouvement révolutionnaire que ce soit est désormais lié de façon indissoluble au développement de la lutte des classes ailleurs dans le monde. Même si elle apparaît et se déroule dans les conditions spécifiques d’un pays ou d’un territoire donné, la lutte pour renverser la bourgeoisie et établir un nouvel ordre

Arsenal №1
SIX MOIS D'OCCUPATION EN IRAK

Intensifions la lutte contre la guerre impérialiste !

La période dans laquelle on se trouve présentement est particulièrement trouble – c’est le moins qu’on puisse dire. Depuis le début de l’année 2003, on a ainsi assisté à une guerre, puis à l’occupation de l’Irak ; à la poursuite de l’occupation militaire américaine en Afghanistan ; à une offensive débridée de la part de l’État sioniste d’Israël contre le peuple palestinien, avec l’appui des États-Unis, et qui prend désormais les allures d’un quasi-génocide ; à l’intensification des rivalités et des contradictions entre les puissances impérialistes elles-mêmes, qui n’étaient jamais apparues aussi tendues depuis l’époque de la guerre froide ;

Arsenal №1
UN NOUVEAU LIVRE DE TOM THOMAS

Un nouveau monde est possible… c’est le communisme !

Les dernières années ont été marquées dans la plupart des pays impérialistes par l’émergence d’une opposition massive – bien que confuse et aux multiples intérêts souvent contradictoires – au phénomène qu’on a communément appelé la mondialisation. Fait positif, ce mouvement est venu bousculer l’impérialisme au cœur même de ses citadelles, au terme d’une période où ce dernier avait pourtant multiplié les efforts pour convaincre les masses qu’après la disparition de la «menace communiste», le capitalisme était désormais le seul système capable de répondre aux besoins de tous et de toutes.

C’est l’offensive généralisée que mènent les capitalistes partout dans

Arsenal №1
RÉSISTANCE MUMBAI 2004

Contre la guerre et la mondialisation impérialistes

À l’occasion de la tenue du quatrième Forum social mondial qui aura lieu en janvier prochain en Inde, un regroupement d’organisations internationalistes et anti-impérialistes appelle à la tenue d’une conférence parallèle dans le but de réunir les forces qui veulent lutter concrètement contre la guerre et la mondialisation impérialistes. Depuis trois ans, le Forum social mondial, dont les deux premières éditions ont eu lieu à Porto Alegre au Brésil, regroupe, sous la direction d’organisations non-gouvernementales et de partis de gauche dont certains sont même au pouvoir, la frange la plus réformiste du mouvement anti-mondialisation. Dans la lettre d’invitation qu’elles