Drapeau Rouge №100

Pourquoi j’appuie le PCR (I)

Le texte qui suit a été rédigé par un camarade impliqué au sein du Proletarian Revolutionary Action Committee (PRAC) à Toronto. Le camarade en question l’a d’abord publié sur son blogue, M-L-M Mayhem ! (http://moufawad-paul.blogspot.ca/). Il se voulait, au départ, une réponse destinée à ses amies et camarades qui l’interrogeaient à propos de son appui au PCR. Mais à la suite de l’arrestation de quatre militantes et militants que la police a associées au parti et de l’intérêt croissant que les forces répressives de l’État bourgeois portent à l’endroit du PCR, l’auteur a souhaité approfondir davantage

Jugement de la cour d’appel ontarienne sur la prostitution

Le 26 mars dernier, la Cour d’appel de l’Ontario a rendu un jugement unanime relançant un débat de fond sur la prostitution. Les cinq juges ontariens ont invalidé deux dispositions du Code criminel qui interdisent la tenue d’une maison de débauche et le proxénétisme (sauf à des fins d’exploitation). Par contre, ils ont maintenu l’interdit de sollicitation sur la voie publique afin de « maintenir un semblant d’ordre public et de paix sociale dans les quartiers ». Au moment d’écrire ces lignes, on ne savait pas si la cause irait en

Drapeau Rouge №100
Népal

Une nouvelle phase de la révolution

La nomination de Baburam Bhattarai comme premier ministre et l’abandon définitif des conquêtes obtenues durant les 10 années de la guerre populaire qui a secoué le Népal de 1996 à 2006 (remise des terres à leurs anciens propriétaires, dissolution de l’Armée populaire de libération et des organes de pouvoir populaire qui avaient été mis en place durant la guerre civile, signature d’un nouveau traité encore plus inégal avec l’Inde expansionniste voisine, etc.) marquent la fin de la première phase de la formidable révolution qui s’y est déroulée.

La trahison de la direction révisionniste du Parti communiste unifié du Népal (maoïste)

Drapeau Rouge №100
Le Parti communiste (maoïste) d’Afghanistan

« Notre lutte fait partie de la lutte mondiale des opprimées… »

Début mars, un camarade du Parti communiste (maoïste) d’Afghanistan est venu au Canada pour faire connaître la lutte menée par ce parti contre l’occupation impérialiste et le travail qu’il mène pour la reconstruction d’un regroupement international maoïste. Le camarade a participé à deux événements à Toronto et il est également venu à Montréal, dans le cadre des rendez-vous de la Maison Norman Bethune. Voici une transcription de son intervention.

– Le Drapeau rouge

Lorsque la coalition impérialiste menée par les États-Unis a lancé sa guerre d’agression pour envahir et occuper l’Afghanistan en octobre 2001, les impérialistes ont déclaré que

Les dernières semaines – en fait, les derniers mois ! – ont vu le déploiement de la plus grande grève générale de toute l’histoire du mouvement étudiant québécois. Des centaines de milliers d’étudiantes et d’étudiants des universités, cégeps et écoles secondaires ont débrayé et pris la rue ; des dizaines de milliers de travailleurs et de travailleuses ont manifesté avec eux et elles, afin de marquer leur opposition à la décision du gouvernement Charest de hausser de 75 % les frais de scolarité universitaires. Des milliers – des dizaines de milliers, possiblement ! – de militantes et militants se sont

Richard Poulin est sociologue de tendance trotskiste, professeur à l’Université d’Ottawa. Il écrit et publie beaucoup. Il a animé des maisons d’édition et des revues politiques. Il le fait encore. Il collabore entre autres actuellement à la revue Les Nouveaux Cahiers du socialisme. Il a écrit sur l’économie et la pauvreté avec Pierre Salama, sur les fondements du marxisme, sur Marx et les marxistes, sur les nationalistes, sur la fin du «socialisme»… Il s’est beaucoup intéressé aussi à l’industrie du sexe: la traite des femmes et des enfants, la prostitution et sa mondialisation, la pornographie et le spectacle de

Drapeau Rouge №100

Sur la nature de la prostitution

Dans le cadre de récentes discussions autour de la problématique de la prostitution, une question récurrente a été soulevée, celle de la nature de cette relation d’exploitation. Sans réduire impunément des positions qui sont complexes, présentons ainsi un des camps du débat. Ce camp affirme qu’il s’agit d’une situation d’exploitation certes, mais comparable par nature à celle que subit l’ensemble des salariéEs. Dans cette optique, les personnes prostituées sont des prolétaires qui, comme c’est le cas de l’ensemble du prolétariat, travaillent à leur survie et entrent dans des relations qualifiées de volontaires – pour la version la plus radicale –

Vous tenez entre vos mains le premier numéro de la nouvelle formule du journal Le Drapeau rouge. Depuis déjà 12 ans, Le Drapeau rouge appuie la lutte pour construire le camp de la révolution. Il se veut le porte-parole des prolétaires exploitées et de tous les opprimées, qui souhaitent en finir avec le système capitaliste. Le Drapeau rouge a été au cœur de la lutte idéologique et politique qui a permis la mise sur pied du Parti communiste révolutionnaire (PCR). Il continue d’appuyer ce jeune parti, qui représente l’espoir d’un monde meilleur et d’une société

Ce n’est que dans un an, en décembre 2012, qu’aura lieu l’enquête préliminaire des quatre camarades arrêtées à la suite de la manifestation anticapitaliste du 1er Mai à Montréal. Leur procès, le cas échéant, n’aura lieu qu’en 2013. Le raid perpétré par une trentaine d’agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) aura permis de lever le voile sur l’existence d’une escouade spéciale au sein de ce corps de police chargée de surveiller et réprimer les mouvements et organisations politiques d’extrême gauche. Déjà, de nombreuses voix se sont fait entendre pour dénoncer cette police politique.