Drapeau Rouge №60
AMÉRIQUE LATINE

Derrière le « virage à gauche »

Depuis quelques années, l’Amérique latine a entrepris un «virage à gauche» qui reflète l’intensification des contradictions entre les peuples et pays de ce continent, et l’impérialisme US, qui l’a toujours considéré comme son arrière-cour. Elle semble déjà bien loin l’époque où l’administration américaine pouvait prétendre imposer unilatéralement son projet de Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) à une quasi-totalité de gouvernements serviles!

Élection du Parti des travailleurs et de son président Luiz Inacio da Silva («Lula») au Brésil; de Nestor Kirchner à la présidence argentine; de Tabaré Vazquez en Uruguay; plus récemment, du leader indigène Evo Morales en

Drapeau Rouge №60
STEPHEN HARPER S’INSTALLE AUX COMMANDES À OTTAWA

Comme les Libéraux, le masque en moins

Le 23 janvier dernier, nous avons assisté à l’élection d’un nouveau gouvernement minoritaire au Canada, celui du Parti conservateur. Qu’est-ce que cela annonce? La vente du Canada et sa soumission totale à l’impérialisme américain? Une répression sexuelle de la jeunesse? La libre circulation des armes à feu et la hausse des budgets pour réprimer la criminalité? La médecine à deux vitesses? À vrai dire, même si le Parti conservateur espère la réalisation de telles mesures, comme tout bon parti bourgeois qui participe au marché électoral, il a pris note qu’un tel produit ne suscitait que la controverse parmi une partie

Drapeau Rouge №60
CRÉATION DU PARTI QUÉBEC SOLIDAIRE

La « gauche » se regroupe, une fois de plus!

En février dernier, les 2 500 membres d’Option citoyenne, appuyés des 1 500 membres de l’Union des forces progressistes (UFP), ont fondé le nouveau-nouveau regroupement des partis électoralistes de gauche du Québec : Québec solidaire. Dans les faits, et après plus de 25 ans de projets «alternatifs de gauche», qu’est-ce que ce nouveau parti a à offrir à la population du Québec? Que propose-t-il face aux fermetures d’usines et aux pertes d’emplois, face à la pauvreté grandissante et à l’augmentation continuelle du coût de la vie, face à la détérioration dramatique de l’environnement, face à la misère et la destruction que produit