Drapeau Rouge №99
DEUXIÈME CONGRÈS DU PCR:

Un parti voué à la révolution

Le Parti communiste révolutionnaire (PCR-RCP) canadien a accueilli cet été dans la région de Montréal, ses membres et déléguéEs pour la tenue de son deuxième congrès. Si l’ambiance était à la camaraderie et à l’unité, c’est avec beaucoup de sérieux que les participantes et participants ont dressé le bilan du travail accompli depuis la création du parti en janvier 2007. Et c’est avec enthousiasme qu’ils ont adopté des propositions ambitieuses et emballantes, non seulement pour développer le parti, mais surtout, pour développer la mobilisation des masses autour d’un véritable projet révolutionnaire au Canada.

C’est cet objectif précis (et bien plus

Drapeau Rouge №99
QUÉBEC

Le mouvement nationaliste en crise

Les événements qui se sont produits au cours des derniers mois sur la scène politique québécoise ont précipité le Parti québécois – et avec lui, l’ensemble du mouvement nationaliste – dans une crise profonde. L’effondrement spectaculaire du Bloc québécois à l’élection fédérale du 2 mai et la quasi-implosion de son grand frère péquiste dans les semaines qui ont suivi s’expliquent certes en partie par des facteurs conjoncturels. Mais les indépendantistes québécois auraient tort de n’y voir qu’un mauvais moment à passer: cette crise est le reflet d’un phénomène beaucoup plus profond. Elle témoigne de l’impasse historique dans laquelle le mouvement

Drapeau Rouge №99
Construire le Mouvement révolutionnaire ouvrier (MRO)

Faire parler la classe ouvrière, pour agir et combattre !

Le 25 mai dernier à Montréal, des militantes et militants du PCR ont organisé une première assemblée publique du Mouvement révolutionnaire ouvrier (MRO), une grande initiative d’enquête, de rassemblement et d’organisation des forces ouvrières qui se déploiera au cours des mois et années à venir. À cette occasion, l’appel a été lancé à toutes les travailleurs, travailleuses, ouvriers, ouvrières, employées, qui chaque jour subissent l’exploitation capitaliste, de joindre les rangs du MRO et de participer à développer une perspective révolutionnaire dans l’ensemble du mouvement ouvrier. Pour mener à bien cet ambitieux projet, les camarades du MRO

Drapeau Rouge №99
Au-delà du capitalisme… encore le capitalisme !?

Québec solidaire et l’économie

Les derniers mois ont donné des espoirs aux militants et militantes de Québec solidaire (QS). Leur député Amir Khadir s’est habilement fait remarquer et parfois assez justement démarqué des autres partis bourgeois à l’Assemblée nationale. Il donne à son parti une tribune inédite. Certains sondages ont parfois donné jusqu’à 15 % des intentions de vote à QS, un potentiel de croissance considérable, bien qu’il ne soit pas encore consolidé, comme le démontrent les plus récents sondages. Le résultat des élections fédérales au Québec suggère aussi qu’un parti étiqueté « à gauche » pourrait profiter de l’humeur changeante de l’électorat et

Les derniers mois ont été pour le moins éprouvants pour le Nouveau parti démocratique. Le 18 juin, à l’occasion de la tenue de son congrès fédéral, la section canadienne de « l’Internationale socialiste » fêtait ses 50 années d’existence sur un air triomphant. Le NPD sortait en effet d’une élection qui lui avait permis de former l’opposition officielle avec 103 élues. Mieux encore, il devenait le premier parti au Québec, raflant 59 sièges sur les 75 que compte la province. Mais quelques semaines plus tard, on apprenait que son chef charismatique, Jack Layton, souffrait d’une récidive du cancer

Drapeau Rouge №99

Le vrai visage du NPD

Durant la récente campagne électorale, une partisane du boycott à Toronto a rédigé un article démontrant le vrai visage du NPD. Son texte a été publié sur le blogue M-L-M Mayhem ! (http://moufawad-paul.blogspot.com/). Nous avons jugé utile de le traduire en français et de le rendre ainsi accessible aux militantes et militants du Québec.

– Le Drapeau rouge

1. Les expériences passées et présentes des gouvernements néo-démocrates montrent que le parti est aussi pro-capitaliste, anti-autochtones et impérialiste que les autres principaux partis au Canada.

Le Nouveau parti démocratique a pris le pouvoir dans plusieurs provinces, incluant l’Ontario et la Colombie-Britannique.

Après des mois de bombardements – dont plus de 10 000 frappes aériennes – qui ont fait quelque 60 000 victimes parmi la population civile, les grandes puissances impérialistes liguées au sein de l’OTAN ont finalement réussi à renverser le régime de celui qui fut autrefois leur allié, Mouammar Kadhafi, en Libye. Elles s’activent maintenant telles des hyènes pour s’arracher la plus grande part des ressources du pays, avec la complicité des bandits et tortionnaires (le « Conseil national de transition ») qu’elles ont installés au pouvoir. Bien que prévisible, cette victoire des impérialistes ne représente pas la fin de

Drapeau Rouge №99
Québec

Le mouvement nationaliste en crise

Les événements qui se sont produits au cours des derniers mois sur la scène politique québécoise ont précipité le Parti québécois – et avec lui, l’ensemble du mouvement nationaliste – dans une crise profonde. L’effondrement spectaculaire du Bloc québécois à l’élection fédérale du 2 mai et la quasi-implosion de son grand frère péquiste dans les semaines qui ont suivi s’expliquent certes en partie par des facteurs conjoncturels. Mais les indépendantistes québécois auraient tort de n’y voir qu’un mauvais moment à passer : cette crise est le reflet d’un phénomène beaucoup plus profond. Elle témoigne de l’impasse historique dans laquelle le

Sans s’attarder à une statistique exacte, on peut dire qu’il y a grosso modo un million de jeunes qui ont entre 12 et 24 ans au Québec. Là-dessus, l’analyse du PCR, qui calcule approximativement entre 60 et 65 % de la population comme appartenant au prolétariat, nous permet de compter 650 000 jeunes prolétaires, dont 40 000 jeunes autochtones (chez les Autochtones, le pourcentage de prolétaires est nettement plus élevé que dans la population générale).

Alors que le capitalisme d’aujourd’hui affiche comme valeur fondamentale la liberté, et particulièrement celle des jeunes, la question reste à poser réellement : est-ce que