Partisan
À L’OCCASION DU 1er MAI, JOURNÉE INTERNATIONALE DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES:

Pour mettre fin au capitalisme, il faut faire la révolution!

Le futur de l’humanité n’est assuré qu’à condition du triomphe complet et total de la révolution concrétisée dans le communisme. Par conséquent, développer la révolution doit être notre tâche principale. Pour les communistes révolutionnaires, faire que la révolution soit la tâche principale, cela signifie avant tout la mettre en application, c’est-à-dire la faire!

La société capitaliste, ici au Canada bien sûr mais partout dans le monde aussi, est une société en crise: crise économique évidemment, mais aussi crise politique, culturelle, morale et environnementale. Or, le système capitaliste a ceci de particulier, c’est que la production des richesses qu’on peut y

Partisan
Le Mouvement révolutionnaire ouvrier (MRO) présente une correspondance ouvrière:

Récit migratoire

C’est avec grand intérêt que des camarades du Mouvement révolutionnaire ouvrier (MRO) ont recueilli le témoignage d’un manutentionnaire. Nous espérons que comme pour nous, il saura vous inspirer. Nul doute que plusieurs camarades qui ont immigré ici se reconnaîtront dans son histoire percutante.

Il est originaire de la Côte d’Ivoire. Chez lui, son père est un propriétaire immobilier et sa mère est une petite commerçante. Tout comme lui, ses 10 frères et sœurs fréquentent l’université d’État. Après avoir complété un «master» (Bac +5), il devient ingénieur de formation en marketing et communication.

Déjà, à l’école secondaire, il s’investit dans le

«Le monde est autant le vôtre que le nôtre, mais au fond, c’est à vous qu’il appartient. Vous les jeunes, vous êtes dynamiques, en plein épanouissement, comme le soleil à huit ou neuf heures du matin. C’est en vous que réside l’espoir. Le monde vous appartient.»

– Mao Zedong

La section montréalaise du Parti communiste révolutionnaire est fière d’annoncer la création du Front rouge des jeunes, une nouvelle organisation du parti qui servira à mobiliser la jeunesse prolétarienne afin d’en faire une force pour la révolution.

Durant tout le mois de mars, nous avons fait la tournée des écoles

Partisan
DANS LES PAGES DU JOURNAL PARTISAN - ÉDITION DU QUÉBEC:

Le 1er Mai, rien ne pourra nous arrêter! Tout le pouvoir aux travailleurs et aux travailleuses!

«Camarades ouvriers! Voici le premier mai, jour où les ouvriers de tous les pays célèbrent leur éveil à une vie consciente, célèbrent leur union dans la lutte contre toute violence et toute oppression de l’homme par l’homme, dans la lutte qui doit affranchir des millions de travailleurs de la faim, de la misère et de l’humiliation.» – V.Lénine, dirigeant de la révolution bolchévique, première prise du pouvoir durable par la classe ouvrière de l’histoire, dont c’est le 100e anniversaire cette année

Le 1er Mai, c’est la journée internationale des travailleurs et des travailleuses. Depuis plus de 125 ans, les prolétaires

Partisan
DANS LES PAGES DU JOURNAL PARTISAN - ÉDITION DU QUÉBEC:

10 ans de luttes et d’actions partisanes

L’année 2017 marque le dixième anniversaire du Parti communiste révolutionnaire (PCR). Il y a 10 ans, le 28 janvier 2007, les militantes et militants des comités d’organisation du parti ont en effet décidé de proclamer sa fondation. Cette décision survenait quelques semaines après la tenue du premier Congrès révolutionnaire canadien (CRC), lors duquel des militantes et militants de diverses régions du pays avaient exprimé leur soutien à la création du parti. Par cette décision audacieuse, les fondatrices et fondateurs du PCR ont voulu redonner au prolétariat canadien l’instrument dont il a besoin pour entreprendre la lutte pour renverser le capitalisme

Partisan
DANS LES PAGES DU JOURNAL PARTISAN - ÉDITION DU QUÉBEC:

Le 8 mars 2017, relançons le mouvement de libération des femmes sur une base de lutte des classes!

En 1920, 10 ans après la proclamation de la Journée internationale des femmes ouvrières, Alexandra Kollontaï, figure majeure de la révolution socialiste de 1917 en Russie, rappelait le caractère prolétarien de cette journée dans un journal de Moscou. En en faisant la genèse, elle affirmait que «[l]e 28 février 1909, les socialistes américaines ont organisé des manifestations monstres et des réunions à travers le pays exigeant des droits politiques pour les travailleuses. On peut considérer que ce fut la première Journée des femmes de l’histoire. En 1910, à l’occasion de la deuxième Conférence internationale des ouvrières, la militante allemande

Partisan
DANS LES PAGES DU JOURNAL PARTISAN - ÉDITION DU QUÉBEC:

Pas de libération sans révolution! Pas de révolution sans les femmes du prolétariat!

Joignez le Front féministe prolétarien révolutionnaire!

Nous construisons une organisation de femmes unies par leur condition de prolétaires. Nous rassemblons des commis, des préposées, des travailleuses en usines et sur des chantiers, des chômeuses, des assistées sociales, des retraitées, des mères, des immigrantes des milieux populaires. Nous accueillons aussi toutes les professionnelles et les étudiantes qui veulent se joindre à la lutte dirigée par le prolétariat pour la révolution communiste et la destruction du capitalisme, notre pire ennemi. Nous serons à l’avant-plan dans la lutte politique pour une société exempte d’exploitation dans laquelle le sexisme ne sera plus toléré, la

Partisan
DANS LES PAGES DU JOURNAL PARTISAN - ÉDITION DU QUÉBEC:

Classe contre classe avec le Mouvement révolutionnaire ouvrier!

Nous luttons pour l’émancipation de la classe ouvrière.

Nous sommes machinistes, mécanicien(ne)s, manutentionnaires, préposés(e)s à la production, commis de pâtisserie, cuisinier(e)s, caissier(e)s, commis de magasins, etc. Nous sommes ceux et celles qui produisent tout et qui ne s’enrichissent pas. Nous sommes de la classe ouvrière et nous luttons pour la fin de l’exploitation, pour le communisme. Nous visons à renverser la domination de la classe capitaliste, à collectiviser les moyens de production et à construire une société nouvelle fondée sur les besoins et non sur le profit.

Contactez-nous! Nous recrutons!

  • sur Facebook
  • sur le Web
  • par courriel
Le Mouvement
Partisan
DANS LES PAGES DU JOURNAL PARTISAN - ÉDITION DU QUÉBEC:

Justice pour Brandon Maurice!

Ce n’est pas assez pour la police de se permettre de tuer des personnes innocentes: elle peut aussi compter sur tout le poids de l’État et du secteur privé qui dominent nos vies pour faire payer encore plus les familles des victimes de tueries policières.

Presque un an et demi après le meurtre de Brandon Maurice, 17 ans, par la SQ régionale de la Vallée-de-la-Gatineau à Messines, la famille continue de se faire harceler et punir simplement parce qu’elle a entrepris de demander la justice. Après avoir été poursuivis pour harcèlement simplement parce qu’ils ont voulu dire deux mots au