Le bulletin En Avant! est paru occasionnellement à l’hiver et au printemps 2003 en préparation du premier congrès des comités d’organisation du PCR. Il visait à impliquer les sympathisantes et sympathisants du PCR(co) dans l’élaboration de son programme.

Voici quelques réflexions personnelles concernant les questions organisationnelles, qui j’espère permettront aux camarades à l’extérieur de notre organisation de mieux comprendre nos objectifs. Ce qui suit vise aussi à démystifier le fonctionnement du parti coupant court aux ragots et mystifications que certaines personnes malhonnêtes entretiennent à notre égard.

Une des leçons données par l’histoire du mouvement communiste est que le prolétariat ne peut espérer réussir à prendre le pouvoir des mains de la bourgeoisie impérialiste, ni même réussir à concentrer sa puissance s’il n’est pas dirigé dans la lutte des classes par un véritable parti communiste qui organise les prolétaires

En Avant! №3

Mythes sur le maoïsme

Le texte qui suit a fait l’objet d’une lecture collective et d’une discussion dans le cadre d’un groupe de préparation à la révolution qui s’est réuni au cours des derniers mois à l’initiative de militantEs du PCR(co) dans la région de Montréal. Face à toute la propagande anti-communiste à laquelle on doit faire face, y compris dans les milieux «de gauche», et en particulier en ce qui concerne la Chine de Mao à laquelle nous nous référons, nous y avons trouvé plusieurs arguments utiles, que nous souhaitons partager avec touTEs les militantEs du parti. Ce texte est d’abord paru

Nous annonçons aujourd’hui la constitution du noyau de lutte pour la construction du Comité d’organisation du Nord du PCR(co) (CO-Nord).

Qui sommes-nous ?

Nous sommes des militants et militantes provenant du milieu étudiant, de l’expérience communiste libertaire et des mobilisations des masses. Qu’est-ce qui nous pousse, nous militants et militantes révolutionnaires, à donner la vie aujourd’hui à un Comité d’organisation du Parti communiste révolutionnaire ?

En premier lieu, nous partons de la situation actuelle. Au niveau général, la crise du capitalisme s’aggrave, la contradiction entre le prolétariat et la bourgeoisie s’approfondit, la contradiction entre la bourgeoisie impérialiste et les nations

En Avant! №3
MOUVEMENT COMMUNISTE INTERNATIONAL

Fondation du Parti communiste du Bhoutan (marxiste-léniniste-maoïste)

Le 22 avril dernier, à l’occasion du 133e anniversaire de la naissance de Lénine, est apparu publiquement pour la première fois un nouveau parti – le Parti communiste du Bhoutan (marxiste-léniniste-maoïste). Le Bhoutan est un tout petit État situé à l’est du Népal, qui partage une frontière commune avec l’Inde et la Chine. Selon un article paru le 18 mai dernier dans le quotidien The Times of India, le nouveau parti est apparu dans tout le pays, au moyen de tracts, d’affiches, de graffitis et de drapeaux rouges suspendus ici et là, et malgré le fait que toute activité

En novembre 2000, il y a deux ans, des militantes et militants provenant de plusieurs villes et régions du pays, réunis-es à Montréal dans le cadre de la Conférence communiste révolutionnaire, ont réalisé un pas en avant décisif en constituant le Parti communiste révolutionnaire (comités d’organisation) – le PCR(co).

Les participantes et participants à cette conférence ont adopté un projet de programme, qui a été diffusé à plusieurs centaines d’exemplaires d’un bout à l’autre du pays et qui, depuis, a fait l’objet de nombreux débats et discussions, tant à l’interne qu’auprès des larges masses.

Les militantes et militants du

Aujourd’hui, plusieurs divergences existent entre ceux et celles qui travaillent dans les pays impérialistes sérieusement et honnêtement à la renaissance du mouvement communiste, et en particulier à la construction de partis communistes basés sur le marxisme-léninisme maoïsme, et ceux et celles qui défendent une variante sclérosée et dogmatique du marxisme.

Prenons le cas du Groupe internationaliste ouvrier (GIO) qui publie le bulletin Notes Internationalistes, et comparons certaines de ses thèses sur la question des luttes de libération nationale et sur l’anti-impérialisme avec celles du Parti communiste révolutionnaire (comités d’organisation).

Le GIO affirme dans sa revue n° 1 :

«Aujourd’hui

En Avant! №4

La manière de débattre

Bertolt Brecht nous a laissé des essais, des romans, du théâtre mais aussi des poèmes percutants. L’Éloge du communisme et l’Éloge du Parti sont deux de ces poèmes qui peuvent nous aider à réfléchir sur la manière de débattre.

Le premier nous dit tout son long l’énormité de la tâche à faire. Le communisme est chose simple, difficile à faire, conclut-il. Dans le deuxième – sur le parti -, il montre comment est vaste la science du parti et sa vision puisée dans les débats du mouvement communiste avec les méthodes des classiques, puisées dans la connaissance

Le 23 novembre dernier, plus d’une centaine de policiers nicaraguayens ouvraient le feu et lançaient des gaz lacrymogènes sur une foule d’un millier de personnes réunies dans le stade de Maipaisillo à 113 kilomètres de Managua. L’Agence France-Presse rapportait le lendemain que de nombreuses personnes furent blessées par les tirs et que la police fit plus de cinquante arrestations. Un porte-parole du syndicat des mineurs a relaté à l’AFP que la police avait encerclé le terrain de sport et tiré sur les manifestants-es pendant un long moment. (National Post, 25/11/2002)

C’est qu’à Maipaisillo et dans toute la

Le mérite de notre programme est de faire de la question des femmes une question de classe. Il note que les femmes font partie de différentes classes et qu’elles ne peuvent avoir toutes les mêmes intérêts. Mais sa faiblesse est aussi de ne pas se tenir de façon conséquente sur cette analyse.

Ainsi, on parle de féminisme en général et du mouvement autonome des femmes et on leur reproche de ne pas organiser les femmes sur une base de classes. Qu’est-ce que le féminisme en général ? Y aurait-il un féminisme au-dessus des classes ou le féminisme serait-il en soi