Partisan

Le journal Partisan est publié à la quinzaine par le Bureau d’information politique. Bilingue et distribué gratuitement, il se veut un instrument afin de rejoindre le plus grand nombre. Sur quelque question que ce soit, Partisan dénonce le discours capitaliste dominant et prend résolument position en faveur du socialisme et de la révolution. Il soutient la résistance du prolétariat et des peuples opprimés et popularise les actions révolutionnaires qui s’attaquent au système d’exploitation.

Partisan
UN APPEL DE LA CONVERGENCE DES LUTTES ANTICAPITALISTES:

Pour qu’un autre monde soit possible… il faut détruire le capitalisme!

C’est un rendez-vous à la place Pasteur, rue Saint-Denis (entre Sainte-Catherine et De Maisonneuve), le jeudi 11 août à 18h!

Car, pour la première fois, le Forum social mondial a lieu dans un pays du Nord. Cette tournée du forum à Montréal est une opportunité historique de voir l’envers de la médaille: plutôt que de constater l’appauvrissement et l’exploitation des pays du sud, les participant-e-s pourront observer l’enrichissement et la décadence des pays du Nord. Après tout, le Forum social mondial est né de la contestation contre la ZLÉA, la Zone de libre-échange américaine, traité visant à soumettre les pays

Le samedi 14 mai a eu lieu une longue marche entre Maniwaki et Messines, passant à travers la réserve de Kitigan Zibi, pour rendre hommage à Brandon Maurice, six mois après son meurtre par la SQ et deux jours avant ce qui aurait été son anniversaire de 18 ans. La famille a organisé pour l’occasion une marche de 12 km, se terminant à leur domicile avec une fête bbq agrémentée de shows de boucane.

Malgré la pluie, des dizaines de membres de la famille, ami.es et sympathisant.es ont défilé, signifiant leur indignation face à un corps de police qui se

Partisan №59
APPEL DU PARTI COMMUNISTE RÉVOLUTIONNAIRE
À L’OCCASION DU 1ER MAI

Le monde a besoin du socialisme, le socialisme a besoin de la révolution, la révolution a besoin de nous!

–English version here.
–Versión en español aquí.

Cette année, la journée internationale des travailleurs et travailleuses aura lieu dans un contexte de crise où nous sommes attaqués sur tous les fronts. Partout au pays, les gouvernements au service des riches multiplient les attaques contre les masses ouvrières et populaires. Cela se traduit par des coupures dans les services publics, des augmentations de tarifs, le resserrement des programmes d’aide aux chômeurs et chômeuses, des pressions à la baisse systématiques sur nos salaires, nos retraites et nos conditions de travail…

Dans leur quête insatiable pour maximiser leurs profits, les capitalistes

Les militantes et militants du Mouvement étudiant révolutionnaire (MER) sont au cœur des batailles qui se mènent actuellement sur les campus de plusieurs à villes à travers le pays.

Le 24 mars, en réponse à l’appel lancé il y a quelques semaines par le MER, des actions ont eu lieu dans une quinzaine de villes et sept provinces. La journée d’action pancanadienne #printempsrouge2015 a eu lieu alors qu’au Québec, des milliers d’étudiantes et d’étudiants se jetaient dans la bataille contre les mesures d’austérité antipopulaires imposées par l’État bourgeois.

À Montréal, plus de 10 000 personnes ont participé ce jour-là à

Depuis son lancement il y a quatre ans, le journal que vous tenez entre les mains a été diffusé gratuitement afin de présenter le plus largement possible un point de vue communiste et tenter ainsi d’attirer des militantes et militants dans un mouvement plus vaste. Même si nous avons réalisé une partie de nos objectifs – incluant la consolidation d’un certain nombre de militantes et militants dans des organisations de masse à caractère révolutionnaire, la diffusion à plus grande échelle de nouvelles à partir d’une approche anticapitaliste et la multiplication du contact avec les larges masses – nous estimons que

Partisan №59

Modi, dehors !

Bien que nos représentants gouvernementaux se plaisent à dénoncer l’« islamo-fascisme », (comme se l’est permis Harper lors du battage médiatique autour de l’attentat contre Charlie Hebdo), ils n’ont aucune gêne à pactiser avec tous les fascistes du monde, dès lors que ceux-ci sont au service de l’impérialisme. L’exemple parfait nous en est donné ces jours-ci à l’occasion de la visite du premier ministre indien Narendra Modi, qui sera officiellement reçu par le Canada les 15 et 16 avril, après un arrêt en France et en Allemagne. Le gouvernement Harper et les partis d’opposition l’accueilleront ensemble chaleureusement, donnant ainsi une légitimité

Partisan №59
GRÈVE DES SALARIÉ-E-S CONTRACTUEL-LE-S À L’UNIVERSITÉ
DE TORONTO

La base militante a poursuivi la lutte malgré l’arbitrage

Le jeudi 26 mars, alors même que les militantes et militants de base des deux syndicats en grève se préparaient pour la manifestation historique de 10 kilomètres prévue le lendemain entre l’Université York et l’Université de Toronto, la direction du local 3902 du Syndicat canadien de la fonction publique réussissait à faire cesser la grève à l’Université de Toronto. Après que toutes les offres eurent été rejetées, le comité de négociation du local 3902 s’est plié à la demande de l’employeur, qui souhaitait désespérément que les grévistes retournent au travail afin de permettre la tenue des examens et éviter la

Partisan №58
CONTRE LA CRISE ET L’AUSTÉRITÉ

Le MER appelle à une journée d’action pancanadienne

À la mi-janvier, le Mouvement étudiant révolutionnaire, qui regroupe des militantes et militants communistes sur une quinzaine de campus en Ontario, au Québec, au Manitoba et en Saskatchewan, a lancé un appel audacieux à une journée d’action pancanadienne le 24 mars prochain en solidarité avec le mouvement «printemps 2015» contre l’austérité qui se dessine actuellement au Québec. Déjà, l’appel a été entendu à plusieurs endroits, avec la mise sur pied de comités de mobilisation locaux. Un vote favorable à la grève a même déjà été pris au campus centre-ville de l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario à Oshawa, tandis que

Le projet de loi C-51 déposé le 30 janvier par le gouvernement Harper représente un pas de plus dans le long processus d’abandon du corpus hypocrite des «droits et libertés» qui ont jadis été la marque de commerce de l’État canadien – un processus enclenché au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 et du déclenchement de la «guerre mondiale contre la terreur» par l’impérialisme US et les grandes puissances impérialistes qui lui sont alliées.

La Loi antiterroriste de 2015 (c’est son titre) accorde des pouvoirs spéciaux aux agents du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), qui pourront désormais